Publié : 29 juin

Concours de poésie 2018

Nos poètes récompensés…

Jeudi 21 juin au CDI a eu lieu une petite cérémonie visant à récompenser les lauréats de notre concours de poésie. M FELIX a remis à cette occasion à nos 6 vainqueurs un diplôme ainsi qu’un bon d’achat à la librairie Lepetit. Comme tous les ans, c’est l’ensemble de la communauté scolaire qui a pu voter pour sélectionner les plus beaux textes. Pour le groupe 4e/3e, c’est Thibaut Geher-Joly qui a gagné le premier prix avec son poème « Mes passions ». Zoé Guibert a obtenu le deuxième prix pour son poème « Le rêve » et Anwen Sosic-Person est arrivée troisième avec son texte intitulé « Mon ami, mon amour ». Pour le niveau 6e-5e, c’est Lucas Doyennette le grand vainqueur, avec « Le football ». Le poème « Pierres précieuses » de Maëlle Bachelier a obtenu le deuxième prix, et « L’amour, l’observation de mon chat » de Maelys Le Cauchois est à la troisième place. Cette année, le thème choisi pour ce concours par les professeurs de Français et la documentaliste du collège était la passion. Nous vous présentons les œuvres de nos jeunes artistes passionnés…
Niveau 6e-5e

1-DOYENNETTE Lucas, 6e E

Le football

Le football c’est bien
Rendez-vous sur le terrain
Le football j’en suis fou
J’irai jusqu’au bout
Le football c’est l’attaque
Mais interdit de donner des claques
Le football, c’est la défense
Mais attention ce n’est pas de la danse
Le football c’est de l’action
Prenez garde aux coups de crampons
Le football c’est réaction
Il faut taper dans le ballon
Le football c’est des dribbles
L’ambiance au stade, c’est terrible
Le football c’est des passes
Être footballeur c’est la classe
Le football c’est tout sauf nul
Jouer en équipe ça stimule
N’oublions pas que le football est un loisir
Alors gardons le sourire !

2- BACHELIER Maëlle, 6e I

Pierres précieuses

Pouvoir précieux que donnent les pierres,
Intenses couleurs vives, aussi mystérieuses que la mer
Elles me captivent et me fascinent.
Rouges, vertes, bleues, elles jaillissent des mines.
Rares sont les diamants, plus rares encore sont les rubis,
Et moi je m’émerveille en imaginant leurs coloris.

Pouvoir un jour façonner colliers et bracelets,
Rendre leur beauté à des pierres oubliées,
En y pensant, je m’y vois déjà.
Couronnée de succès, ma passion s’exprimera,
Il me faudra du courage et de l’envie
Et de l’enthousiasme pour accomplir ce défi.
Un bijou, une pierre, voilà ce qui fait ma joie,
Si un jour je peux réaliser ma voie,
Elle me conduira vers l’existence de mon choix.

3- LE CAUCHOIS Maelys, 6e A

L’amour, l’observation de mon chat. Ma passion

L’amour que j’ai pour mon chat est unique.
A toi, mon chat, mon amour, ma passion,
Ton pelage soyeux
M’en met toujours plein les yeux.

Ton corps souple et agile,
Parfois très habile
Te permet de jouer
Et de chasser
Calme st silencieux,
Si majestueux
Toi mon trésor,
qui préfères parfois dormir dehors.

Sache que tu es pour moi une véritable passion
Et tu seras pour toujours mon petit chaton.

Niveau 4e-3e
1-GEHER-JOLY Thibaut Lucas, 3e A

Mes passions

La passion, c’est un sentiment vif et puissant,
La passion, cela rime avec contemplation,
La passion, ça rime aussi avec attraction.
La passion, excessivement, je la ressens
Envers de nombreux loisirs très divertissants :

Un de mes penchants prononcés est d’envoyer
Dans l’arceau, une certaine balle orangée,
Et de la faire rebondir devant l’adversaire,
Mais comme dirait mon vénérable grand-père,
Sans mettre tous les ballons dans le mêm’ panier !

En courant le monde, du bonheur j’ai ressenti,
Danemark, Espagne, ou même London City.
Je regrette qu’aussi élevés soient les prix.
Parler saxon, sans que ma mémoire me freine
Et m’amuser avec la langue shakespearienne.

Je passe mon temps à inventer des objets,
Tout de briques teintées, diverses et variées.
J’apprécie immensément cette activité
Car alliant pièces à la créativité
S’offrent à moi nombre de possibilités.

Faire rimer mon crayon avec émotion,
Créer des poèmes : tout cela me fascine !
Je ne suis qu’une jeune graine de poète,
Mais grain’ qui ne prendra censément pas Racine.
Jamais ne mûrira le fruit de ma passion.

Voilà, je vous ai conté ce que j’aimais faire :
Marquer, voyager, construire, imiter Molière.
C’est déjà fini, ces vers s’achèvent ainsi.
J’ai tant travaillé pour en arriver ici,
Que je me sens fatigué, je baille (Ô Corneille…)

2- GUIBERT Zoé, 4e C

Le rêve

L’ondulation de ses longs cheveux roux,
Me rappelait des souvenirs doux,
Et la belle couleur de ses yeux,
Faisait penser à un océan bleu.

Son teint pâle et ses joues roses,
Ressemblaient à une fleur, un virtuose,
Ses mains douces me paraissaient glaciales,
Comme une rosée matinale.

Une nuance de vert arrivait,
Sur les jardins les plus colorés,
Autour des jolies fleurs et d’elle,
Accentuée d’une petite ombrelle.

Je vois encore toute sa beauté,
Mais je ne voulais guère me réveiller,
Au moment où je touchai ses lèvres,
Je pris conscience que ce n’était qu’un rêve.

3- SOSIC-PERSON Anwen, 3e G

Mon ami, mon amour

Mon ami, mon amour, toi qui illumines
Chaque jour un peu plus, ma vie terne et morose
Tu es maintenant une vitale vitamine
Lorsque tu embrases ma bouche tendre et rose.
Sache que je t’aime, m’acceptes-tu comme femme ?
Sans toi, je ne suis que désespoir et chaos,
Sans toi, j’aurais depuis longtemps rendu l’âme,
Sans toi, être tendre à la couleur cacao,
Qu’aurais-je fait ? Qu’aurais-je été ? C’eut été vain.
Et je sais pourtant que, des autres tu es las.
Tu es si désiré. Dis-moi que tu es mien
Pour que, enfin, j’ose te nomme : chocolat !

Voir en ligne : Nos poètes récompensés…

Portfolio automatique :