Publié : 25 juin 2012

Alerte aux jeux dangereux !

Des jeux trop nombreux !
Les jeux dangereux sont présents dans de nombreuses écoles et sont souvent abordés dans les médias. Parmi ces jeux, il y a le tristement célèbre « jeu du foulard », qui consiste à attacher autour du cou un foulard pour essayer d’étrangler l’autre jusqu’à son évanouissement. « Le poing massacreur » consiste à frapper dans le poing d’une autre personne : celui qui exprime sa souffrance doit être battu. Non moins dangereux, le « cercle infernal » met en scène deux personnes qui jouent avec une canette dans un cercle. Celui qui laisse sortir la canette en dehors du cercle se fait « tabasser » ! Au « petit pont massacreur », les « joueurs » doivent essayer de faire passer le ballon entre les jambes d’un adversaire. S ils y parviennent, alors ils rouent de coups le joueur adverse. La liste est longue, bien trop longue ! Pour tenter de comprendre l’engouement de certains pour ce phénomène, nous avons interrogé des élèves de 4ème, pour savoir pourquoi certains élèves y jouent ?Les réponses les plus fréquentes ont été : parce que ça les « amuse », ou encore « pour faire comme les plus grands », « pour se donner un style et se rendre intéressant » ou « pour éprouver des sensations fortes. »

Interview d’un élève de 4ème, qui a déjà participé à l’un de ces jeux :
A quel jeu dangereux as-tu déjà joué ?
J’ai joué au petit pont massacreur. Le stress !
Avais-tu conscience de la dangerosité de ce jeu ? Pourquoi ?
Non. Je n’ai pas fait attention au danger.
Pour quelle raison y avais-tu joué ?
Je n’avais rien à faire.

Ce témoignage montre à quel point ceux qui pratiquent ces jeux n’ont pas conscience des risques qu’ils encourent. Or, ces jeux peuvent provoquer de graves blessures et parfois la mort. Il est donc conseillé de ne jamais y participer !

Verdier Océane et Thouin Jules

================================================================
Trop de jeux vidéos pour les « ados » ?

Certains adolescents jouent beaucoup aux jeux vidéos .Cela peut il vraiment nuire à leur scolarité ? Pour en savoir plus sur ce thème, nous avons posé quelques questions à des élèves d’une classe de 4ème. Il en ressort que les véritables « accros » ne font pas leurs devoirs avant de jouer aux jeux vidéos et donc, n’apprennent pas leurs leçons. Ces élèves fanatiques de jeux vidéo jouent même parfois pendant leur temps de sommeil. Ils sont donc fatigués et ne peuvent pas se concentrer en classe.
Heureusement, les adolescents qui aiment les jeux vidéo n’ont pas tous ce genre de comportement. Reste que beaucoup d’élèves jouent à des FPS, des « First Person Shooter », c’est à dire des jeux de guerre, ce qui pourrait peut-être favoriser à la longue un comportement belliqueux ou agressif envers les autres élèves du collège ou envers d’autres personnes ?
Un autre problème est soulevé par les jeux en réseau auxquels certains élèves du collège jouent en s’écrivant en langage « SmS ». Ils s’habituent parfois tellement à cette façon d’écrire qu’ils ne savent plus orthographier correctement certains mots !
Bien sûr, les jeux vidéo n’ont pas uniquement des conséquences négatives, loin de là. Mais, comme pour beaucoup d’activités, le mieux est encore de savoir se modérer !

Romain Carrier , Florian Le Bail