Publié : 20 avril 2012

Intervention surprise des élèves

Intervention surprise
En plein milieu de la rencontre avec l’auteur, notre professeure (Mme Fièvre) a interrompu l’auteur et lui a dit :
« Quelque élèves (Elise , Annabelle , Dorine , Madeline et Manon S.) ont une revendication à vous faire, merci de les écouter . »
Ces élèves se sont regroupés autour de l’auteur, ils ont fait une parodie de la lettre « Le Cochon d’Inde qui voulait changer de nom. » Pour cela, en classe, nous avions trouvé des animaux qui voulaient changer de noms et le nouveau nom qu’ils proposaient.
Pour la parodie, Mme Fièvre a choisi 5 animaux. Voici le texte de la parodie :
- Tout le monde : Pas content, pas content … !!!!!!!!!!!!!!!!
- Le raton laveur : Monsieur l’académicien, nous venons vous faire part de notre mécontentement. Depuis notre naissance, nous sommes l’objet de moqueries.
Moi, par exemple, le « raton- laveur », vous trouvez que je ressemble à un rat ? Et pourquoi « laveur » ? Je suis condamné à ne travailler que comme laveur de carreaux ! J’en ai assez ! Je veux m’appeler « l’élégant » ou « le coquet ».
- Le glouton : Et moi, le glouton, vous n’imaginez pas ce que j’endure ! Plus personne ne veut m’inviter à dîner maintenant. Nommez-moi plutôt « le gourmet ».
- L’éléphant de mer : Monsieur l’Académicien, est-ce que vous aviez tout votre esprit quand vous m’avez nommé « l’éléphant de mer » ? Certes, je vis dans la mer, mais est-ce que je ressemble à un éléphant ? Est-ce que j’ai une trompe ? De grandes oreilles ? Allons, Monsieur l’Académicien, il faut corriger cette erreur. Je vous propose de me renommer « le câlinou de mer ».
- La vache : Eh bien, moi, la vache, je suis la plus à plaindre ! Non seulement on se moque de mon physique : « la grosse vache » ! mais en plus, on m’appelle dans des circonstances peu agréables : quand on s’est blessé : « Ah ! La vache ! », quand on est en colère « Ah ! La vache » ! Je ne suis vache avec personne, moi ! C’est plutôt vous qui l’avez été en me nommant ainsi ! Alors, changez cela immédiatement. Appelez-moi « La généreuse » !
- La fouine : Eh moi, la fouine, plus personne ne veut être mon ami. On raconte que je fourre mon nez partout ! C’est insupportable ! Il faut absolument me trouver un nom plus convenable. Allez, faites un effort, Monsieur l’Académicien ! Etes-vous d’accord pour satisfaire nos demandes ?
L’auteur a été assez surpris par le regroupement. Il a trouvé ça drôle et nous a répondu comme dans ses livres. Il nous a demandé de l’aider à trouver un nouveau nom pour la fouine.

Elise, Manon S., Uma.